Découverte du domaine : l'histoire

L’histoire de notre vignoble débute en 1730 avec la famille Serillet. La propriété est ensuite transmise de génération en génération pour entrer dans la famille Pasquet en 1924 grâce au mariage de Mlle Léonie Pasquet avec M. Albert Brisson. N’ayant pu transmettre le vignoble à leur fils André, c’est mon père, Jean-Luc qui hérita de la propriété en 1970.

L’aventure de la vente en bouteille démarra en 1977, avec la création de la marque Cognac Jean-Luc Pasquet. Sa propre production et les stocks hérités de l’Oncle lui permettront de créer une gamme offrant des cognacs allant de quatre ans jusqu’au très vieux et très rare «Oncle Albert» de 80 ans d’âge. L’exceptionnalité de son terroir, où s’exprime toute la noblesse de la Grande Champagne, lui permettra d’acquérir une bonne notoriété sur les différents marchés export où il commercialise ses Cognacs et notemment en Allemagne grâce à l’ouvrage de M. Packzensky.

Durant 22 ans, Jean-Luc et Marie-Françoise cultiveront leurs vignes de façon conventionnelle jusqu’à ce qu’une de leurs parcelles montre des signes de mauvaise santé. Cette même année, en 1994, ils découvrent les pratiques de l’agriculture biologique et furent ainsi séduits par ce nouveau mode cultural. Un an d’essai suffira à les convaincre qu’ils sont sur la bonne voie, ils reconvertissent donc l’ensemble du vignoble en 1995 et obtiennent le label Agriculture Biologique en 1998.

Cinq ans plus tard, ils sont très fiers de présenter leur premier Cognac Bio : l’Organic VS «Terroir», complété aujourd’hui de l’Organic VSOP. Cette nouvelle façon de travailler amenera Jean-Luc et Marie-Françoise à élaborer de nouveaux apéritifs et c’est ainsi que naissent le Raisignac et la Marie-Framboise, boisson apéritif, au début des années 2000.

De la vigne à la cave

«D’une vigne en Grande Champagne, unique terroir privilégié par un doux climat, est issu un vin blanc sec et arômatisé. Par une double distillation effectuée dans la plus grande tradition charentaise, le vin livre aux hommes le coeur de son esprit.»

«Ainsi naît le Cognac dans son pays.»

Au Vignoble :

Depuis 1995, nous cultivons nos vignes selon les règles de l’Agriculture Biologique, sans produit chimique de synthèse. Notre philosophie est avant tout de renforcer les défenses naturelles de la vigne par l’utilisation de produits à base de cuivre et de soufre ainsi que différents purins de plantes (purin d’ortie, de prêle, etc…) Un travail du sol mécanique permet de limiter le développement de l’herbe.

Nos cognacs sont principalement issus du cépage Ugni Blanc. Depuis quelques années nous avons réimplanté de la Folle Blanche qui fut le cépage roi dans la région avant la crise phylloxérique, à la fin du XIXème siècle. Ce cépage capricieux donne des Eaux de vie d’une finesse et d’une richesse incomparable. Nos Apéritifs : le Pineau des Charentes, la Marie-Framboise et la Belle Inconnue sont issus d’un assemblage d’Ugni Blanc et de Montils (cépage local).

La vinification :

Après la récolte, les grappes sont directement pressées et le jus est mis en cuve pour la fermentation. Ce sont nos levures, dites «endogènes», c’est à dire qui se trouvent naturellement sur les raisins, qui assurent la fermentation de nos vins. L’utilisation de levures naturelles et l’absence de sulfite apportent une garantie supplémentaire d’un vrai produit de terroir.

De la cave à la bouteille

«Par un mariage d’amour avec le fût de chêne l’eau de vie se transforme avec le temps, le silence et le secret pour devenir cette Liqueur des Dieux qui n’a d’autre but que de se donner à vous pour votre bon plaisir.»

La distillation :

Une fois la fermentation des vins achevée, vient le moment de la distillation. Nous distillons nous même nos vins dans un alambic traditionnel charentais par la méthode de double chauffes, propre à la région de Cognac. Grâce à cette pratique de double distillations, nous obtenons des Eaux de vie fines et parfumées. C’est au cour de la deuxième chauffe dite «Bonne Chauffe» que naît l’Eau de vie qui, avec le temps, deviendra ce merveilleux brevage qu’est le Cognac.

Le vieillissement :

A la fin de la distillation, vient ensuite la période du vieillissement en barrique. L’Eau de vie blanche est mise en fût de chêne provenant exclusivement des forêts du Limousin pour y reposer de trois à plusieurs dizaines d’années selon le style de Cognac recherché. C’est le subtil mariage de l’Eau de vie avec le bois et le temps qui confère à nos Cognacs toute leur finesse et leur élégance.

L’assemblage et la mise en bouteille :

La qualité d’un Cognac résulte de tous les soins apportés à chaque étape de sa création. Nous sélectionnons et assemblons des Eaux de vie de millésimes différents, afin de trouver cet équilibre et cette richesse aromatique qui font la spécificité de nos Cognacs. La mise en bouteille est effectuée exclusivement à la propriété par nos soins.